Fin de L’exposition au Jas de Bouffan

L’exposition de peinture de LEONARD et ses amis s’est terminée hier soir, avec la visite d’une autre classe d’école primaire. J’ai personnellement beaucoup apprécié ce moment de fraîcheur, où les enfants nous posent des questions très pertinentes et quelques fois inattendues, comme celle de ce garçon dont j’aurais dû retenir le nom, qui m’a demandé comment je faisais pour ne pas "dépasser" en peignant. J’ai dû lui avouer que derrière le passe-partout du cadre, je n’avais pas cherché à "faire droit" et que cela n’avait pas d’importance puisque "ça ne se voyait pas ".
Ils se sont interessés à tout, au  support, à la mise en page dans les différentes techniques. Ils ont voulu savoir, pour chacun de nos tableaux, si on avait copié une image, si nous étions allés sur le terrain "comme Cézanne" a dit une petite fille. Mais ce qu’ils ont surtout voulu comprendre, c’est le mélange des couleurs.  Ils connaissaient les couleurs primaires et le  cercle chromatique, ils ont vu sa mise en pratique sur une palette, grâce aux explications très claires de Marc.
Restait à voir les manières différentes de peindre, soit à l’huile, soit à l’aquarelle. Et cette fois encore, les enfants n’ont pas été avares de questions, et Marc a fait une démonstration de l’utilisation du "drawing gum", gomme à dessiner, qui préserve les blancs à l’aquarelle.

J’ai réalisé que bien souvent nous faisons les choses instinctivement, au départ. Et que c’est par la suite seulement, que l’on apprend. Par la pratique. En voyant faire les autres. En confrontant nos techniques et astuces. En communiquant entre peintres. Et à travers le regard des enfants…
Et cela nous rend humble. Quelques fois, on est un peu perdu, désorienté, face à tout ce que l’on aurait envie de faire. Il arrive même qu’à cause de cela, on "sèche" devant sa toile ou sa feuille tendue. On reste alors quelques temps sans pouvoir commencer à peindre, en ne pensant qu’à cela cependant. On se sent pris au piège, définitivement. Et puis, sans prévenir, çà repart. Le déclic est là, le pinceau vole et ma foi, le résultat n’est pas trop mal (bien, cela n’existe pas, un artiste n’est jamais satisfait de son travail , enfin c’est ce qu’on dit).

Mes chers amis, si vous n’êtes pas d’accord, vous avez un droit très légitime de réponses sur ce blog,.
Je vous encourage à venir vous exprimer, cela aussi nous aiderait à avancer.

J’espère de tout coeur que l’année prochaine, LEONARD et ses amis aura la possibilité d’exposer une nouvelle fois dans la Salle des Mariages du Jas de Bouffan.

Ce blog est interactif et chacun peut y laisser un commentaire, un avis ou simplement parler de sa propre expérience picturale. Merci

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Suivez-moi sur Twitter

twitter !

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

Blog Stats

  • 69 809 hits

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 175 autres abonnés

Communauté

%d blogueurs aiment cette page :